voyage-tourista-medecines-naturelles
18
Juil

Médecines naturelles : prévenir ou guérir la tourista

Après quelques jours de voyage, la tourista s’invite et s’accompagne de symptômes qui gâchent les vacances : diarrhées, fièvres, nausées, vomissements, frissons, douleurs abdominales, … Certaines recommandations et conseils peuvent permettre d’éviter ce désagrément au voyageur. Comment préparer vos patients avant leur départ en vacances ? La micronutrition, la phytothérapie ou encore l’aromathérapie sont des alliés que vous ne pensez peut-être pas à mettre dans toutes les valises.

La Tourista symptômes et recommandations

La Tourista est aussi appelée diarrhée du voyageur, elle survient habituellement au 3ème jour du séjour. Elle est d’origine infectieuse, bactérienne le plus souvent, parfois parasitaire et rarement virale. Quelques recommandations simples permettent de l’éviter. Ne boire que de l’eau minérale en bouteille capsulée, éviter les glaçons et se laver fréquemment les mains. En matière d’alimentation, l’OMS résume les quelques règles à suivre en une phrase « cuire les aliments, les bouillir, les éplucher ou ne pas les consommer. ». Laver les végétaux avec de l’eau en bouteille.

Prévenir la diarrhée du voyageur avec les probiotiques

Pour prévenir la diarrhée du voyageur, les probiotiques aident à rééquilibrer la flore intestinale et à empêcher l’implantation de mauvaises bactéries. Il faut prendre des probiotiques « spécial voyage » que l’on commencera 3 jours avant le départ, à hauteur d’au moins 10 milliards par jour et pendant environ 15 jours.

Si malgré tout, la tourista survient, il faut avant toute chose bien se réhydrater. Il faudra utiliser également les probiotiques en curatif, afin de rééquilibrer la flore en augmentant la dose à 30 milliards par jour pendant 3 à 4 jours. Les plantes seront également de précieuses alliées.

Soulager la tourista avec les médecines naturelles

En effet, il existe des solutions naturelles pour soulager la tourista. Côté phytothérapie, le gingembre est indiqué dans les troubles digestifs : nausées, vomissements, douleurs intestinales et les infections. Il possède des propriétés antibactériennes et antivirales qui lui permettent de protéger et favoriser un bon système digestif. Vous pouvez le conseiller à un dosage de 500 mg / jour. Attention, cependant aux interactions avec les anticoagulants.

Les feuilles de noyer peuvent également grâce à leurs propriétés antiseptiques, antifongiques et bactéricides agir sur le déséquilibre de la flore intestinale. Le noyer est antidiarrhéique, dépuratif et anthelminthique, c’est-à-dire antiparasitaire. En cas de tourista, on peut donc le conseiller en infusion à raison de 2 cuillères à soupe rase de feuilles séchées dans 1 litre d’eau bouillante (infusion 5 minutes). Boire 1 à 2 tasses par jour jusqu’à amélioration des symptômes. Le noyer est contre-indiqué en cas d’aphtes, d’herpès, de syndrome du côlon irritable et d’allergie aux fruits à coques.

L’aromathérapie, une solution naturelle

Côté aromathérapie, l’huile essentielle de Cannelle de Ceylan est une solution à envisager pour ses actions : anti-infectieuse majeure, antiparasitaire et antispasmodique. Il suffit d’une goutte dans un peu d’huile végétale ou dans une gélule vide 4 fois/jour jusqu’à amélioration des symptômes. Cette huile essentielle doit être utilisée seulement chez l’adulte ou chez l’enfant à partir de 12 ans Elle est proscrite chez les femmes enceintes et allaitantes, en cas de maladies hépatiques et ne doit pas être inhalée. Elle doit être associée à 1 goutte de menthe poivrée 3 fois /jour.

L’huile essentielle de Tea tree est également reconnue pour son action antibactérienne à large spectre, son action antivirale et antiparasitaire. Elle peut donc être conseillée par voie cutanée, en massage sur le ventre jusqu’à 3 fois par jour, 2 à 5 gouttes d’huile essentielle associées à 2 gouttes d’huile végétale de macadamia. Par voie orale, 2 gouttes sur un support type comprimé neutre jusqu’à 3 fois par jour. Pour les enfants de 3 à 7 ans, elle ne doit être utilisée qu’en voie cutanée et la posologie doit être réduite à 1 goutte d’huile essentielle 2 fois par jour. Le Tea tree est contre-indiqué pour les femmes enceintes, les enfants de moins de 3 ans, les asthmatiques et les épileptiques.

Autre remède naturel, l’argile verte est bactéricide : 1 cuillère à café dans un verre d’eau 2 à 3 fois par jour peut permettre de voir des améliorations. Chacun pourra ainsi trouver le remède qui lui convient et le glisser dans sa valise.