08
Juin

Bilan de médication : le point de vue de Christine Fébreau

Ce que notre formatrice a appris en préparant la formation bilan de médication

Christine Fébreau est pharmacien, formatrice chez Gayet-Métois Formation depuis 2016. Elle forme principalement sur les thèmes médicaux : diabète, pédiatrie, infertilité-contraception-ménopause. Aujourd’hui bilan de médication et demain plaies et pansements. En préparant la formation bilan de médication, nous lui avons posé quelques questions.

Comment avez-vous préparé la formation Bilan de médication ?

C.F : Comme pour toutes les formations, le premier travail a consisté à réunir de la documentation scientifique pour définir la trame de fond. Puis, j’ai rencontré des pharmaciens hospitaliers pratiquant la conciliation médicamenteuse auprès de personnes âgées polymédicamentées. Je me suis également entretenue avec des pharmaciens-conseil de la sécurité sociale. Ces échanges m’ont permis également de bien définir les objectifs et les étapes du bilan partagé de médication.

Pouvez-vous citer 2 choses que vous avez apprises en créant ce module ?

C.F : La préparation de ce module a été l’occasion de parfaire mes connaissances sur les spécificités du sujet âgé et donc de bien prendre conscience de sa vulnérabilité. Constater que les accidents liés aux médicaments chez les sujets âgés seraient évitables dans plus de 50% des cas donne également un sens particulier aux bilans partagés de médication et au rôle essentiel du pharmacien.

Que vont changer les bilans de médication, pour le titulaire?

C.F : La mise en place des bilans partagés de médication va permettre aux titulaires d’instaurer une proximité renforcée et de fidéliser leur patientèle. Elle va également développer les échanges avec les médecins de leur secteur et ainsi leur donner l’occasion de se positionner comme acteurs légitimes de la chaîne de santé.

Avez-vous des conseils à donner en termes d’organisation ?

C.F : Les pharmaciens ont à l’issue de la formation tous les outils nécessaires au bon déroulement des bilans partagés de médication. Il est indispensable de définir les rôles de chaque membre de l’équipe. La gestion du temps lors des entretiens est un point essentiel. Informer le patient dès le début de la durée prévue de l’entretien permettra donc de respecter les horaires plus facilement.