Accueil > DOSSIERS > Qu’est-ce que la chronobiologie et quels sont ses enjeux ? > Chronobiologie : les bons traitements et aliments, aux bons moments

Chronobiologie : les bons traitements et aliments, aux bons moments

La chronobiologie pour optimiser le traitement du patient

Quand la chronobiologie s’intéresse à la prise d’un traitement, elle est appelée chronopharmacologie. Plusieurs études ont démontré que l’heure d’administration de médicaments, impacte un certain nombre de facteurs : l’efficacité et la tolérance de ceux-ci. L’état dans lequel l’organisme se trouve au moment de la prise du traitement, va également faire varier le mode d’action du médicament et agir sur sa résorption, sa distribution, son métabolisme ou son élimination.

Chronobiologie nutritionnelle : bien s’alimenter au bon moment

La chronobiologie nutritionnelle s’intéresse aux différentes phases de l’organisme durant la journée. Cette étude permet d’adapter au mieux les différents types d’aliments, aux rythmes biochimiques. Par exemple, il faudra éviter ainsi de manger trop riche le soir pour ne pas stocker. En effet, on constate moins de sécrétions digestives à cette période et donc moins d’assimilation. Ou encore, dans l’après-midi, un pic d’insuline permet d’utiliser les sucres rapides et semi rapides, le goûter est donc fortement recommandé ! Des éléments et bien d’autres à connaître pour bien renseigner les clients au comptoir.

Sur quels troubles peut-on agir avec la chronobiologie ?

Déséquilibrés, les rythmes biologiques peuvent entraîner différents troubles au niveau : du métabolisme, du système circulatoire, de l’immunité, de l’humeur et des fonctions cognitives.

Vos conseils prodigués grâce à la chronobiologie permettront d’agir avec un impact positif pour prévenir ces troubles ou les atténuer. La prise en compte de la chronopharmacologie permettra dans certains cas également, de diminuer les effets secondaires d’un traitement et d’augmenter son efficacité.

Voir notre catalogue