Le sevrage tabagique

Les effets secondaires du sevrage

Le sevrage tabagique entraîne la plupart du temps des désagréments qui s’atténuent avec le temps. Selon les individus, les symptômes de manque peuvent être plus ou moins marqués. Stress, anxiété, irritabilité, augmentation de l’appétit, troubles de l’humeur et du sommeil, sont très fréquents pendant le sevrage tabagique. Ces troubles sont liés au manque de nicotine et peuvent durer jusqu’à 1 an.

Un système immunitaire affaibli, des infections à répétition, une toux d’irritation, ou de la constipation, accompagnée de douleurs abdominales et ballonnements peuvent apparaître chez le fumeur en cours de sevrage tabagique. Ces effets peuvent être atténués efficacement par de nombreux conseils hygiéno-diététiques ou une supplémentation en micronutrition. Tous ces symptômes soulignent l’importance de l’accompagnement des professionnels de santé pendant le sevrage tabagique et de bien conseiller les patients.

Des solutions adaptées

De nombreuses solutions sont mises à disposition des fumeurs pour les aider dans leur sevrage tabagique. Les substituts nicotiniques divers : les patchs, les gommes à mâcher, les comprimés ou les pastilles à sucer, les comprimés sublinguaux et le spray buccal, permettent de gérer les envies ponctuelles de fumer. Pour permettre de conserver le geste de « fumer », qui est apaisant pour certains fumeurs, il est possible d’utiliser un inhaleur. Il aide à gérer certaines situations dans lesquelles l’habitude de fumer était forte comme la voiture ou devant l’ordinateur.

De plus, il existe de nombreuses possibilités offertes aux patients, en micronutrition, en phytothérapie ou en aromathérapie, pour atténuer les désagréments liés au sevrage tabagique.

Panier

Aucun produit dans le panier
Voir notre catalogue