Accueil > DOSSIERS > Surpoids : les enjeux d’une prise en charge en officine > La prise en charge du surpoids en officine

La prise en charge du surpoids en officine

L’Indice de Masse Corporelle (IMC)

L’IMC est un indice qui se calcule assez simplement. Il est le résultat du poids en kg divisé par le carré de la taille en mètres. Chez un adulte, l’OMS considère qu’une personne est en surpoids lorsque son IMC est égal ou supérieur à 25. Elle est obèse si son IMC est égal ou supérieur à 30. D’autres indicateurs doivent être couplés dans le diagnostic d’une surcharge pondérale, comme, par exemple, le tour de taille.

Faire un bilan grâce aux enquêtes alimentaires

Les enquêtes alimentaires revêtent plusieurs formes : habitudes alimentaires, évaluation des consommations alimentaires, rappel des 24h, … il ne faut pas oublier le volet psychologique. Faire un bilan, permet d’établir un premier contact et déjà de donner quelques conseils nutritionnels mais il permet aussi d’analyser le profil du patient : « métabolique », « digestif », « déficitaire en micronutriments » ou « neuromédiateur » pour des conseils micronutritionnels adaptés. Vous pouvez entendre les attentes du patient et fixer avec lui un programme de suivi personnalisé.

Conseils nutritionnels

Les conseils nutritionnels dans les cas de surcharge pondérale vont concerner le rappel du besoin énergétique, du rôle des macronutiments énergétiques (protéines, lipides et glucides) et des recommandations ainsi que des nutriments non énergétiques (fibres, micronutriments,…). C’est à l’issue d’un bilan et de l’utilisation de « l’enquête alimentaire » que vous pourrez définir les conseils spécifiques adaptés à votre patient.

Conseils micronutritionnels

Les conseils micronutritionnels seront utiles selon le profil de vos patients pour corriger les troubles métaboliques ou les troubles digestifs qui peuvent favoriser l’excès de poids, corriger des carences en certains micronutriments ou encore lutter contre les troubles psychologiques en lien avec la surcharge pondérale.

Une pratique physique adaptée

Le Programme National Nutrition Santé, recommande de pratiquer 30 minutes d’activité physique, par jour, au moins 5 jours dans la semaine. Attention, si l’activité physique sur la surcharge pondérale est positive, il convient pour une remise en mouvement sans risque, de tenir compte des limitations fonctionnelles du patient. Vos conseils pour une activité physique adaptée sont donc requis.

Voir notre catalogue