31
Mai

La journée mondiale sans tabac

7 millions de personnes dans le monde décèdent chaque année à cause du tabac. Parmi eux environ 6 millions sont fumeurs ou l’ont été et près de 900 000 sont non-fumeurs mais exposés au tabagisme passif. La journée mondiale sans tabac a lieu le 31 mai de chaque année. Organisée par l’Organisation Mondiale de la Santé, elle a été créée pour favoriser les prises de conscience sur les conséquences de la consommation de tabac.

Pourquoi une journée mondiale sans tabac ?

Cette journée a pour but de faire prendre conscience aux fumeurs qu’il existe de nombreux risques liés au tabagisme. C’est aussi et surtout l’occasion de sensibiliser les plus jeunes aux problèmes de santé qu’apporte la cigarette. En 2019, cette journée sera placée sous le thème « Tabac et santé pulmonaire ». Une manière d’attirer l’attention sur les conséquences du tabac sur les poumons (cancers et maladies respiratoires chroniques). Mais aussi sur l’importance pour tous d’avoir des poumons en pleine forme pour la santé et le bien-être.

Pourquoi prendre en charge le sevrage tabagique à l’officine ?

Le tabagisme est la deuxième cause de maladie cardiovasculaire, après l’hypertension artérielle. 1 fumeur sur 2 souhaite arrêter mais n’ira pas forcément consulter son médecin ou un spécialiste.

La majorité des fumeurs tentent donc d’arrêter de fumer sans aide. Pourtant, un fumeur accompagné dans son sevrage tabagique par un professionnel de santé a 80% de chances de plus de réussir son sevrage. En tant qu’acteur de santé de proximité vous êtes donc un interlocuteur privilégié !

Comment conseiller vos patients ?

Bien analyser une demande de sevrage tabagique permet de proposer un accompagnement adapté. Il est conseillé d’évaluer le profil, la dépendance et la motivation du patient.

En moyenne un accompagnement dure 6 mois. En fonction de l’analyse que vous ferez de votre patient, vous pourrez lui proposer des substituts nicotiniques. Pour traiter les symptômes de l’arrêt du tabac vous pourrez donner une multitude de conseils en aromathérapie (exemple : huile essentielle de laurier noble), en phytothérapie (exemple : la griffonia), en homéopathie (exemple : lobelia inflata) et en micronutrition (par exemple : tyrosine et tryptophane).

 

Pour mieux accompagner vos patients dans leur sevrage tabagique, découvrez notre formation Sevrage tabagique.