09
Mar

La micronutrition et la phytothérapie 100% femme !

 

En France, 28 % des femmes prennent des compléments alimentaires. Elles les utilisent pour être en meilleure forme, pour avoir des cheveux en meilleure santé ou encore pour améliorer leurs défenses naturelles. Aujourd’hui, on a envie de se consacrer à toutes les femmes qui rencontrent des problèmes intimement liés à leur féminité. Nous voulons les aider, vous aussi ? Apprenez à conseiller les bons produits de micronutrition et phytothérapie pour chacun des troubles féminins les plus courant.

Syndrome prémenstruel (SPM)

Le syndrome prémenstruel est un ensemble de symptômes physiques et émotionnels, qui survient 7 à 10 jours avant les règles et qui prend généralement fin avec leur arrivée ou dans les jours qui suivent.

Votre patiente est irritable et à envie de se jeter sur toutes les sucreries qui lui passent sous le nez ? Ces symptômes du SPM ne sont pas une fatalité. Proposez-lui du tryptophane, 250 mg à 500 mg/jour à prendre au goûter avec un fruit et/ou au coucher. En effet, le tryptophane est un précurseur de la sérotonine, neurotransmetteur incontournable pour freiner les pulsions qu’elles soient alimentaires ou comportementales.

Ménopause

La ménopause est caractérisée par une diminution de la sécrétion des œstrogènes et de la progestérone suite à l’arrêt progressif du fonctionnement des ovaires. Elle survient vers l’âge de 50 ans.

Votre patiente se plaint de bouffées de chaleur et d’une prise de poids trop importante ? Proposez-lui de surmonter ces désagréments grâce à la micronutrition associée à la phytothérapie. Au programme, des plantes comme le gattilier, l’actée à grappe noire et l’onagre que l’on retrouve sous forme de « complexes ». Vous pouvez aussi proposer du chrome, 100 mg/jour, pour son action hypoglycémiante.

Endométriose

L’endométriose est une maladie caractérisée par la présence anormale de tissu utérin en dehors de la cavité utérine. Elle est la cause principale de stérilité féminine.

Votre patiente souffre de dysménorrhées particulièrement intenses et présente des saignements importants ? Elle souffre peut-être d’endométriose. Aidez-la en lui proposant des oméga 3 (500 mg à 1g/jour) et du curcuma (1g/jour) pour leur vertu anti-inflammatoire et donc anti-douleur.

La micronutrition est essentielle au bon fonctionnement de notre organisme. Rappelez-vous que cette spécialité traite l’origine des pathologies et non seulement les symptômes. Il est alors important que vous sachiez conseiller les bons micronutriments en fonction du cas de comptoir auquel vous faites face.

Ne soyez plus démunis face à certains cas ! Suivez notre cursus complet de formation en micronutrition !