Soigner les allergies respiratoires avec l’aromathérapie
02
Avr

Soigner les allergies respiratoires avec l’aromathérapie

Le retours des beaux jours marquent l’arrivée des allergies saisonnières. 20 à 30% des Français présentent des allergies respiratoires, entre autres dues aux pollens. Comment conseiller laromathérapie en cas de ce que l’on appelle communément « rhume des foins » ?

« Rhume des foins » : allergie n°1

Il y a 50 ans 4% des Français souffraient d’allergies respiratoires. Aujourd’hui c’est entre 20 et 30 % !

Les allergies respiratoires sont causées par un dysfonctionnement du système immunitaire. Celui-ci réagit de manière excessive à une substance qui ne présente pas un réel danger. C’est ce qui est appelé l’allergène. Avant la manifestation de l’allergie, il existe toute une période silencieuse où le corps en contact avec l’allergène va fabriquer des anticorps. C’est ensuite que l’allergie devient visible et gênante au quotidien.

La rhinite allergique est l’allergie la plus fréquemment rencontrée. Cette inflammation de la muqueuse des fosses nasales est reconnaissable à ses symptômes. Presque les mêmes que ceux du rhume, la fièvre en moins : les yeux gonflés, qui piquent, larmoiements, éternuements, nez qui coule.

Des solutions existent comme la désensibilisation ou les antihistaminiques. Pour une alternative plus naturelle l’aromathérapie a aussi sa carte à jouer.

Une solution naturelle : l’huile essentielle d’estragon

L’estragon, « artemisia dracunculus », surnommée la « reine des herbes » est une plante herbacée vivace, de la famille des astéracées. Bien connues des cuisiniers pour leur goût anisé, ses feuilles sont aussi utilisées en aromathérapie.

En effet, l’huile essentielle d’estragon possède des propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires. Elle permet donc de lutter contre les allergies lorsqu’elles se présentent. Cette huile est très proche de celle du Basilic exotique et sera donc bien souvent indiquée dans les mêmes cas.

Ce que vous pouvez conseiller

L’huile essentielle d’estragon

Chez l’adulte et l’enfant à partir de 6 ans

– 1 goutte 3 fois/jour sur un comprimé neutre
– ou 1 goutte dans de l’huile végétale en massage sur le plexus solaire

Attention à ne jamais utiliser cette huile pure sur la peau car elle est irritante.

Contre-indications :

Ne pas utiliser chez les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 6 ans.

En préventif : pensez aux probiotiques (famille lactobacilles et bifidobactéries)