Anne Gayet-Métois remplissage des rayons
21
Mai

Le remplissage des rayons

AnneAnne Gayet-Metois a formé depuis 15 ans, près de 2000 titulaires en management. Régulièrement, elle vous livrera des axes d’amélioration face aux difficultés les plus souvent recensées dans les officines. Elle s’intéresse aujourd’hui aux linéaires de l’officine.

1# Négliger le remplissage des rayons, par manque de procédure

S’il vous arrive d’aller faire vos courses dans à peu près n’importe quel type de magasins, vous trouverez des linéaires remplis et des produits avancés. Cette priorité de tous les commerces, est pourtant réalisée de manière irrégulière dans beaucoup de pharmacies. On constate bien souvent une absence de procédure en la matière ou bien que cette tâche est considérée comme non prioritaire. Il n’est pas rare certains jours de faire l’impasse sur ce remplissage, rien de pire que des rayons à moitié remplis !

Ce que vous pouvez facilement améliorer :

Définir une procédure efficace pour assurer au moins un remplissage quotidien des linéaires. La fréquence et les moments choisis doivent être pensés en fonction de la taille et des moments d’affluence de votre pharmacie. Développer l’habitude chez chaque collaborateur d’avancer un produit après en avoir pris un. De plus en plus de titulaires s’organisent pour que le remplissage soit effectué avant l’ouverture de la pharmacie.  Ils font venir un collaborateur plus tôt. L’officine est ainsi achalandée avant l’arrivée des premiers patients.

Le résultat :

Des linéaires remplis contribuent à l’image de marque de la pharmacie et un rendu uniforme. Le remplissage journalier des rayons permet d’éviter la rupture de stock dans la zone de libre-service. Il permet également d’économiser des pas, en allant plusieurs fois par jour chercher des produits en réserve. Cela permet à vos patients d’avoir une meilleure visibilité sur les différents rayons et de mieux se repérer dans les gammes que vous pouvez leur proposer.