sevrage tabagique
05
Nov

Mois sans tabac, accompagner le sevrage tabagique

Patch, gomme à mâcher, cigarette électronique… 75% des Français souhaitent arrêter de fumer. Réussir son sevrage tabagique et tenir sur la durée est compliqué. Dans 9 cas sur 10, les patients reprennent la cigarette en moins d’un an. Grâce à la micronutrition, vous pouvez accompagner l’arrêt de la cigarette plus facilement. Le 1er novembre prochain la nouvelle édition du mois sans tabac a été lancée. Nous vous donnons quelques conseils pour traiter les troubles liés au sevrage tabagique avec la micronutrition.

Un sevrage tabagique par la micronutrition

Dans le cas d’un sevrage tabagique, la micronutrition met l’accent sur l’influence des neuromédiateurs dans la dépendance, le manque de motivation et l’anxiété, autrement dit, les trois facteurs de reprise les plus fréquents chez les fumeurs. La micronutrition ne se substitue pas au traitement classique et ne garantit pas un arrêt définitif. Cependant, elle traite les troubles liés au sevrage tabagique. Il est possible de retrouver un équilibre après l’arrêt du tabac sans micronutrition, mais se supplémenter augmente les chances de réussir son sevrage.

Le sevrage tabagique entraîne la plupart du temps des désagréments qui s’atténuent avec le temps. Selon les individus, les symptômes de manque peuvent être plus ou moins marqués. Stress, anxiété, irritabilité, augmentation de l’appétit, troubles de l’humeur et du sommeil, sont très fréquents pendant le sevrage tabagique. Ces troubles sont liés au manque de nicotine et peuvent durer jusqu’à 1 an.

Le tryptophane est un acide aminé essentiel, précurseur de la sérotonine, qui permet d’éviter les fringales, l’irritabilité et favorise l’endormissement. Comme tous les acides aminés essentiels, le tryptophane doit être apporté par l’alimentation car il n’est pas synthétisé par l’organisme. Le tryptophane se retrouve principalement dans la viande, le poisson (la morue), les œufs, les produits laitiers (lait ou yaourt) et les oléagineux.

Pour retrouver calme et sérénité il est donc conseillé de prendre du tryptophane (en supplémentation), en fin de journée, il sera mieux absorbé avec des aliments sucrés.

Ce que vous pouvez conseiller
Le goûter idéal
Du chocolat noir (30g) ou des graines oléagineuses et des fruits secs (1 poignée max /jour)
avec un fruit ou une compote

Micronutrition
En cas de grosse fringale prendre du tryptophane (250 à 500 mg /jour) pendant au moins 1 mois et réévaluer ensuite.

D’autres troubles, d’autres nutriments

Un système immunitaire affaibli, des infections à répétition, une toux d’irritation, ou de la constipation, accompagnée de douleurs abdominales et de ballonnements peuvent apparaître chez le fumeur en cours de sevrage tabagique. Ces effets peuvent être atténués efficacement par de nombreux conseils hygiéno-diététiques ou une supplémentation en micronutrition. Tous ces symptômes soulignent l’importance de l’accompagnement des professionnels de santé pendant le sevrage tabagique et de bien conseiller les patients.

Pour en savoir plus, découvrez notre cursus de micronutrition module 1, la micronutrition en e-learning ou encore le sevrage tabagique.