16
Mai

La digitalisation chez Gayet-Métois Formation

Chloé Chusseau est arrivée chez Gayet-Métois Formation l’année dernière. Diplômée d’un Master marketing et communication, elle est en charge de digitaliser l’ensemble des formations présentielles. Elle nous parle de ses missions et des projets à venir.

Quelle est votre mission ?

C.C : Ma mission consiste à digitaliser l’ensemble des formations présentes au catalogue et à repenser les supports qui sont utilisés : diaporama et book remis au stagiaire.

Je collabore avec les formateurs pour valider la pertinence de telle ou telle animation qui seront proposées via les tablettes numériques. Dans le but de rendre les formations les plus interactives et impactantes possible.

Quels sont les objectifs de la digitalisation ?

C.C : La digitalisation a plusieurs objectifs :

  • Faciliter l’interaction entre le formateur et les apprenants.
  • Créer un lien entre les apprenants par à la mise à disposition d’une tablette pour deux.
  • Libérer la parole, les plus timides sont plus à l’aise pour s’exprimer.
  • Améliorer l’ancrage des connaissances et la mémorisation des apprentissages par l’utilisation de tablettes tactiles durant une formation, en plus des supports habituels.

Comment digitalise-t-on une formation ?

C.C : Il faut commencer par une réunion avec chaque formateur pour balayer le contenu de la formation et identifier les points clés.

Nous évaluons ensuite ensemble les enjeux et objectifs de tels ou tels moments clés ou informations et nous choisissons l’activité la plus appropriée qui saura répondre à ces objectifs. En effet, différentes activités sont envisageables : quiz, sondage, brainstorming, nuage de mots, vote etc.

Une fois que la trame des animations a été créée, je passe à la partie création et aux ajustements sur nos supports de formation (book et diaporama).

Nous testons ensuite la formation digitalisée avec plusieurs formateurs et ce n’est qu’après validation de ce test en interne que la formation est rendue accessible aux stagiaires.

La formation, même une fois lancée, n’est jamais figée puisque nous adaptons continuellement son contenu grâce aux retours des formateurs ou des stagiaires et à l’actualité inhérente au thème de formation.

Et concrètement, une formation digitalisée, comment cela se passe ?

C.C : Notre pédagogie repose sur une alternance de théorie et de mises en situation durant toute la formation, ainsi le formateur dispense la théorie mais les stagiaires contribuent tout au long de la formation grâce à : des votes pour récolter leur avis, des séances de brainstorming, des quiz pour valider les fondamentaux, des nuages de mots pour amener le sujet qui va suivre ou débattre sur une problématique rencontrée au comptoir…

Grâce à cette approche différente, les stagiaires deviennent également acteurs de leur apprentissage et sortent du schéma habituel de la formation.

Où en est la digitalisation chez Gayet-Métois Formation ?

C.C : Quasiment toutes nos formations sont digitalisées aujourd’hui. Les formations Aromathérapie module 1, Phytothérapie module 2, Plaies et pansements, Sevrage tabagique et les nouveautés seront quant à elles digitalisées pour la rentrée de septembre 2019 à l’exception de la formation Vaccination qui est axée sur la pratique. L’usage des tablettes pour cette formation n’est donc pas très pertinent. Il ne faut pas digitaliser pour digitaliser mais bien dans un objectif pédagogique !

Parlez-nous des projets à venir ?

C.C: Nous souhaitons mettre en place un parcours de formation le plus complet possible. Pour cela notre équipe travaille sur différents sujets :

  • Poursuivre la digitalisation des formations présentielles.
  • Mettre en place des révisions grâce au e-learning, avec aujourd’hui un module de Micronutrition qui est déjà en ligne et des modules Phytothérapie et Dermo-cosmétique qui arriveront prochainement sur notre plateforme.
  • Mettre en place des classes virtuelles pour les personnes pour favoriser les échanges suite à des formations en e-learning, des conférences en ligne (webinar) sur des sujets bien précis, sans le souci de se déplacer.